anse d'origine allemande, de tempo modéré, de rythme binaire, qui apparaît au XVIe siècle.

En Angleterre on la rencontre sous les appellations alman ou almayne dans des titres qui comportent souvent aussi ce qui est probablement une dédicace.

Sa forme est généralement en deux parties avec reprises.

L'allemanda se développe également en Italie.

L'Allemande supplantera la Pavane* pour devenir le 1er mouvement de la "suite instrumentale" danse des XVe et XVIe siècles. Elle est; d'après Arbeau, d'une médiocre gravité, ce qui lui donne l'allure d'une Pavane un peu lourde. Très sobre, l'Allemande est une danse promenade, par couples ouverts. Elle est faite de pas simples, coupés de grues¨*.

D'origine populaire et très ancienne elle symbolise non seulement la séduction mais aussi le rapt.  Elle disparaît au début du XVIIème siècle et ne laisse un souvenir que dans la suite *instrumentale

1ère et 2e parties

pas du gauche-pas du droit-pas du gauche 

grue droite

pas du droit-pas du gauche-pas du droit

grue gauche

pas du gauche-pas du droit-pas du gauche
grue droite
pas du droit-pas du gauche-pas du droit
grue gauche
pas du gauche
grue droite
pas du droit
grue gauche
pas du gauche-pas du droit-pas du gauche
grue droite
pas du droit-pas du gauche-pas du droit
grue gauche
 
3 ème partie
cette troisième partie se dance de manière plus légère en y ajoutant des petits sauts
 
pas du gauche
pas du droit
pas du gauche
grue droite
revers
pas du droit
pas du gauche
pas du droit
grue gauche



et ainsi en continuant et répétant depuis le commencement


  

 

sommaire

retour danses

précedente

suivante

Pour tout renseignement et suggestion info@danceries-provins.com