anse de cour de rythme binaire et d'allure marchée, très répandue au XVIème siècle et au début du XVIIème, et qui aurait remplacé la basse danse*.

Son nom vient de l'italien paduana ou padovana adjectif signifiant "qui vient de Padoue".

Connue aujourd'hui comme un danse *lente, grave et compassée( d'où l'étymologie douteuse de l'espagnol pavon "paon"), la pavane était sans doute au départ une danse assez rapide.

Thoinot Arbeau la décrit comme "facile à danser", avec deux pas simples et un double *en avant (commençant par le pied gauche)et les mêmes pas en arrière en commençant par le pied droit.

Souvent prise pour une danse d'origine espagnole, la pavane était dansée en procession marchée, pour l'ouverture des bals.

Dans les recueils du temps, elle introduit chaque suite, et se trouve fréquemment suivie d'un saltarello*, ou d'une gaillarde.*

La pavane réapparaît au début du XVIIème siècle, comme danse d'introduction des suites , puis disparaît peu à peu.

Quelques pièces musicales du début du XXème siècle ont repris le titre de pavane, dans une intention archaïsante, et en l'interprètant comme une danse espagnole lente et mélancolique.

 

sommaire

retour danses

précédente

suivante

Pour tout renseignement et suggestion info@danceries-provins.com